Rencontre avec Claude Turping, nouveau Directeur Général de Valorlux asbl.

Quel a été votre parcours professionnel avant de prendre la direction de Valorlux ?

Après une formation d’ingénieur j’ai débuté ma carrière chez Arcelor dans l’aciérie d’Esch/Belval. Puis je me suis tourné vers la SNCT (Société nationale de contrôle technique) où j’étais essentiellement chargé des Processus et Projets.

D’ailleurs je suis un fervent partisan du processus de l’amélioration continue. L’amélioration continue est tout d’abord un état d’esprit qui nécessite l’implication de toute l’équipe.

Quels sont selon vous les défis auxquels doit faire face Valorlux ? Et comment aimeriez-vous y répondre ?

Valorlux récolte actuellement le fruit du bon travail mené au cours des deux dernières décennies. Toutefois après plus de 20 ans d’existence, toute organisation doit se remettre en question pour déterminer si elle est toujours en adéquation avec les attentes de ses clients mais aussi du marché et anticiper les changements auxquels elle devra faire face. Durant ces dernières années de bons projets ont vu le jour, je pense notamment à la gestion centralisée. Maintenant il me revient d’optimiser au mieux les mécanismes mis en place dans un souci d’amélioration continue. Mon outil de prédilection pour cela est l’approche participative. J’espère donc une participation active de toutes les parties prenantes de Valorlux.